SERFIM Recyclage, ou la réalité d’une économie circulaire.

Préservation des ressources, respect de l’environnement, revalorisation, réemploi : l’économie verte est au cœur des activités de la branche Recyclage. État des lieux.

SERFIM Recyclage économie circulaire

CHARTE OBJECTIF CO2
Serned, société de SERFIM Recyclage spécialisée dans la propreté et la gestion des déchets, adhère à la charte Objectif CO2. Ce dispositif propose aux entreprises un référentiel structurant en matière de réduction de gaz à effet de serre de leurs activités de transport.
Serned développera sur trois ans des pistes de progrès pour réduire son impact carbone selon les critères du label : verdissement de la flotte de véhicules PL (motorisation électrique, GNV, hybride), suivi piloté des consommations de carburant, formation du personnel à l’éco-conduite, veille technologique, etc.
« Nous avons un devoir d’exemplarité vis-à-vis de nos clients, cette démarche vertueuse, qui valorise un haut niveau de performance environnementale, permet également de nous démarquer », explique Laure Chaliez, directrice de Serned.

objectif-co2

ESSOR DE LA FILIÈRE DE VALORISATION DU PLÂTRE

La filière prend son envol chez Nantet, spécialiste de la gestion des déchets du BTP. De bons chiffres dus à la mise en oeuvre de la Loi de transition énergétique qui prévoit une réduction de 50 % des déchets enfouis à l’horizon 2025.
Un objectif drastique qui impose aux entreprises de mieux consommer et recycler. « Cette filière, qui décline une offre attractive pour les acteurs du BTP, devient compétitive », explique Jean Keutchayan, responsable de l’unité de recyclage du plâtre.
Pionnière en France sur ces solutions, Nantet récolte le prix d’un pari sur l’avenir permis par SERFIM. Grâce à notre unité complète, notre production 2019 s’élève à près de 30 000 tonnes de matière première secondaire, vendue pour l’instant majoritairement à Placoplâtre. »
Une application très concrète de l’économie circulaire.
Les chiffres du plâtre chez Nantet :
– 55% d’augmentation de la production de gypse depuis 2012
– 14% d’augmentation des apports de déchets de plâtre entre 2018 et 2019

SERFIM Recyclage valorisation platre

 

SERFIM RECYCLAGE : BILAN RECORD EN 2019 

Le récent bilan d’activité de SERFIM Recyclage atteste d’une économie circulaire de plus en plus concrète.
Le différentiel des tonnages entrants et sortants sur l’ensemble des sites de l’entreprise comptabilise seulement 12 % de déchets enterrés, le reste étant valorisé.
La conséquence d’un tri plus rigoureux des acteurs du BTP et de l’émergence de nouvelles filières : « Le tri à la source est une composante essentielle de la bataille du recyclage », explique Raphaël Gas, directeur de la branche.
Ces excellents résultats sont issus des actions conjuguées de nos clients et de SERFIM Recyclage qui ne cesse d’améliorer la performance de ses outils, mais également du développement de la valorisation de nouvelles matières – brique platrière, fenêtres, verre plat issu du bâtiment – qui amplifie notre domaine d’expertise. »
L’entreprise produit également 1 224 876 m3 de biogaz réinjecté dans le mix énergétique. Ces données ont fait l’objet d’une étude modélisée, en collaboration avec le SEDDRe* et l’ADEME**, estimant à 63 445 tonnes les économies de CO2 dégagées par les activités de l’entreprise pour l’année 2019.

* Syndicat des Entreprises de Déconstruction, Dépollution et Recyclage
** Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

SERFIM Recyclage économie circulaire

 

SERNED, EXPERTE ÈS DÉCHETTERIES 
L’entreprise renforce sa présence sur la Métropole de Lyon en remportant l’exploitation de six déchetteries et d’un service de déchetteries mobiles.
Serned s’est distinguée en s’alignant sur la politique de prévention des déchets de la collectivité avec la création d’un poste de moniteur de tri et de réemploi visant à développer les bonnes pratiques. Son rôle : orienter au mieux les utilisateurs et les encourager à diriger leurs dépôts dans les espaces dédiés aux dons aménagés dans certaines déchetteries.
Démarche cohérente : la personne en charge se déplace au moyen d’une voiture électrique dédiée. Serned s’est également démarquée en proposant des camions spécialement équipés pour tasser les déchets afin de limiter la rotation des bennes, et des véhicules GNV pour répondre aux conditions d’accès des zones de faibles émissions.
L’entreprise exploite actuellement 33 sites pour le compte de collectivités.

Serned déchetterie