Energie, un chantier hors norme pour Serpollet !

Conçue pour augmenter de 60 % la capacité d’échanges électriques entre la France et l’Italie, cette nouvelle ramification du réseau européen deviendra réalité d’ici la fin de l’été 2020, après 5 ans de travaux. 

Serpollet Liaison France Italie

Cette ligne électrique d’exception, à ce jour la plus longue du monde (190 km), développera l’une des puissances en courant continu (1 200 MW) et un niveau de tension sur des câbles à isolation synthétique (320 000 volts) les plus élevés.

Pour mettre en œuvre l’interconnexion Savoie-Piémont, RTE et TERNA, gestionnaires des réseaux publics de transports d’électricité haute tension de chaque côté de la frontière, lancent un appel d’offres européen. Serpollet est de la partie.

Serpollet Liaison France Italie

L’approche de la réalisation des travaux mise sur une mutualisation des moyens pour assurer le respect des délais. Le chantier a débuté en avril 2015 : 95 km de liaisons souterraines avec 5 passages d’ouvrages et 6 km de déroulage dans la galerie du tunnel de Fréjus sont au programme. « La synergie de partenaires aux cultures d’entreprise très différentes a singulièrement enrichi les expertises techniques de chacun, confie Frédéric Stinzy, chef d’agence HTB Grands Travaux Serpollet. Ce partage a permis d’enrayer les difficultés d’un chantier passionnant et difficile. »

66 % des travaux sur bande d’arrêt d’urgence !

Serpollet Liaison France Italie

Parmi les contraintes, la plus prégnante reste la réalisation des travaux sur le domaine autoroutier, exigeant la mise en place de balisage et d’un important dispositif de sécurité. Il s’agit également de composer avec des conditions climatiques parfois peu amènes et l’arrêt règlementaire du chantier entre novembre et avril.
La planification des travaux – des pics d’activité imposent des phasages de nuit réguliers – est un défi permanent. L’expérience est aussi source d’enrichissement : « Nous a été confiée la conception de l’ingénierie des passages d’ouvrages, une mission inédite pour Serpollet », révèle Christophe Roche, responsable de l’exploitation, en charge d’une centaine d’opérationnels.

Les derniers mètres de tranchée ralliant la frontière italienne, l’intégration de la fibre optique (assurée par SERFIM T.I.C.) et les travaux de finition sont actuellement en cours d’exécution.

Le chantier en quelques chiffres / côté France